Catégorie | Expositions

Camila Oliveira Fairclough au VOG

L’artiste d’origine brésilienne Camila Oliveira Fairclough expose ses oeuvres au VOG du 4 novembre au 18 décembre 2010.

L’art de Camila Oliveira Fairchlough, artiste brésilienne qui vit et travaille à Paris, associe  minimalisme de ses éléments, subtilité  des associations et des couleurs et emprunts à des éléments du réel. Mais si sa peinture se limite à un jeu de formes élémentaires et épurées, à l’instar du minimalisme américain, elle se caractérise par l’extrême économie des moyens mis en œuvre. Cette simplification place le regardeur dans des ambigüités constitutives de son travail où la toile vierge trouve toute son importance. En effet, Le blanc de la toile, très présent, est juste animé par quelques aplats de couleurs, souvent d’une stricte géométrie. Cependant, sa peinture n’en reste pas moins à cette lisière où la figure géométrique est écho de notre environnement. Les compositions conservent une indéniable portée iconique. Camila Oliveira Fairchlough crée des motifs graphiques réduits à l’essentiel, simples découpes élémentaires qui se dessinent alternativement, soit en plein, soit en creux, selon que la surface peinte détermine la figure ou qu’elle en délimite les contours dans un total renversement de valeurs. La matérialité qui s’en dégage intéresse d’autant plus l’artiste qu’elle crée l’ambivalence. Ainsi le tableau devient tableau et peinture, fond et forme.

Évocations abstraites, plus que représentations concrètes, ses motifs graphiques apparaissent comme des symboles manifestes d’une nouvelle signalétique à déchiffrer, quand il ne s’agit pas directement de signes conventionnels, arithmétiques ou typographiques, tels ces guillemets ouvrant sur la vacuité du blanc de la toile. Ou, au contraire,  sur une narration potentielle.

En ce sens, l’art de Camila Oliveira Fairchlough se rapproche aussi du Pop Art à travers l’utilisation de codes visuels communs au plus grand nombre. Cependant, c’est avec un haut degré de formalisme que le jeu de formes et de couleurs prime sur la figuration, jusque dans le choix du format. Son œuvre, d’une grande rigueur donc,  garde néanmoins un caractère ludique, nous  offrant  des  énigmes  visuelles à partir d’éléments qui, tout en nous paraissant proches, mettent à l’épreuve la sagacité du regardeur.

Catalogue de l’exposition

Dossier pédagogique

  • Abonnez vous au flux RSS

Infos pratiques

VOG Fontaine

10 avenue Aristide Briand
38600 Fontaine
04.76.27.67.64

Heures d’ouverture :
du mercredi au samedi de 14h à 19h

fermetures exceptionnelles :
mercredi 13 décembre 2017, du 1er au 6 janvier 2018 et samedi 3 mars 2018

Visite commentée pour les groupes :
du mercredi au samedi toute la journée, sur rendez-vous.

Entrée libre
Plan d’accès

Prochaine exposition

Mathias Poisson « Graphies du déplacements »
dans le cadre de Paysage>Paysages
Du 7 décembre au 31 mars

Evénements

> Vernissages

Temps 1 ( 7/12/17 – 2/03/18 ) : 7 décembre à 18h30
Temps 2 ( 7/03/18 – 31/03/18) : 7 mars à 18h30

> Conférence d’histoire de l’art :
« La carte et le territoire », par Fabrice Nesta, jeudi 18 janvier à 19h30.

> Rencontre :
Avec Mathias Poisson, jeudi 25 janvier à 19h30.

> Show case :
Les chevaliers de Balsa, collectif Mawwâl, jeudi 1er février à 19h30.

> Atelier d’écriture :
Animé par l’association Horizons vagabonds, samedi 3 février de 15h à 19h. Sur réservation auprès du Vog.

> Promenades blanches :
Grenoble, les 16 et 17 décembre 2017 à 11h et 16h
Création Mathias Poisson et Alain Michard.
Centre de Développement Chorégraphique le Pacifique.
Dans le cadre des balades d’hiver.

Le VOG a sa page Facebook

page facebook

Code QR

code qr vog
A scanner avec MobileTag ou Barcode Scanner.