Archive | Expositions


Exposition collective « Portrait serré sur le steet-art » | Imprimer cet article

Guaté Mao

Exposition collective

Portrait serré sur le street art

Collecion Pierre Gevaux
Dans le cadre du Street art fest Grenoble Alpes 2022
du 21 mai au 8 juillet 2022

Artistes : Ernest Pignon Ernest, Vhils, Shepard Fairey, RNST, Kouka, Guaté Mao, Levalet, C215, Vincent Dedieu, Kelu Abstract, Mahn Kloix, Esboner, Ose, Graff Mat, Polar Bear, Eddie Colla, Cécile Durand Mignard, Ted Nomad, Akelo, Olivia Paroldi, About Pony, Samina, Sébastien Bouchard, LET et Christopher Henry.

Cette exposition est construite à partir de la collection de Mr Pierre Gevaux, ce sont plus de 100 œuvres qu’il a réunies autour du thème du portrait, généralement « serré », réalisé par des street artistes en devenir ou acclamés comme Ernest Pignon-Ernest, Vhils ou Shepard Fairey.

Cette collection autour du visage dessiné par les artistes nous propose une vision du monde contemporain.

L’éclectisme de celle-ci nous démontre un monde bigarré, où l’humanité se retrouve représentée sous toutes ses formes. La patte du collectionneur se traduit dans ce choix des artistes collectionnés, qui utilisent tous une palette de couleur similaire, mais également dans la démarche de recherche de supports originaux les plus proches possibles de la rue.


Cet ensemble de portraits est une exposition qui s’inscrit en résonance à l’œuvre de Seth, qui se trouve juste à côté du VOG. En effet, Seth est connu pour ne jamais dévoiler le visage de ses personnages, il y a donc autant d’histoires et de passerelles à créer que de portraits présentés au VOG.

Posté dans Expositions0 Comments

Séverine Gorlier « Le trou la fenêtre la porte » | Imprimer cet article

Séverine Gorlier

Le trou le fenêtre la porte

Du 19 février au 23 avril 2022

Séverine Gorlier est une artiste française née en 1981, qui vit et travaille à Grenoble.
Elle se demande comment créer facilement et dans une certaine économie de moyens. Elle questionne les notions de productions et de créations dans le milieu artistique.

L’espace où les œuvres sont réalisées et peuvent être stockées, mais aussi le financement dont elles dépendent, ont une influence directe sur les formes qu’elles vont prendre. Si un artiste dispose de peu de place pour créer et pour conserver ses pièces, elles auront probablement une taille plus petite que s’il possède beaucoup d’espace. Si ce même artiste a peu d’argent pour ses créations, elles seront réalisées avec des matières peu coûteuses.

Séverine Gorlier travaille dans son appartement et réutilise les mêmes matériaux pour fabriquer de nouvelles pièces. Elle ne s’encombre pas de formes et ne stocke pas d’œuvres finies, mais des matériaux encore à disposition. Ce qui lui permet une pratique légère et en transformation, qui se développe au fil du temps.

En mixant les espaces et les éléments d’architectures qui nous entourent, elle crée de nouveaux lieux où l’imaginaire peut se balader et s’inventer de nombreuses fictions. Stimuler l’imagination permet un interstice de liberté et de rêverie au visiteur, pour appréhender la ville et son environnement autrement. Ses œuvres réenchantent les formes qui jonchent notre quotidien et qui peuvent sembler insignifiantes.


Résultat de l’atelier d’arts plastiques mené au VOG par l’artiste Séverine Gorlier :

Quelques images de l’exposition :

Posté dans Expositions0 Comments

Nathalie Muchamad et Johan Sordelet « Je ne me reconnais plus » | Imprimer cet article

Nathalie Muchamad et Johan Sordelet

Je ne me reconnais plus

du 10 décembre 2021 au 22 janvier 2022
Dans le cadre du Mois de la photo 2021 « l’attention »

En fonction des conditions sanitaires les dates sont susceptibles d’évoluer

Le Vog invite les artistes Nathalie Muchamad et Johan Sordelet dans le cadre du Mois de la Photo, qui a comme thématique cette année « l’Attention ». Le titre « Je ne me reconnais plus », est emprunté au texte de Pasolini «Théorème » qui exprime la force de la révélation, qu’elle soit politique, amoureuse ou mystique.

Nathalie Muchamad est une artiste Française, née en 1976. Elle est originaire de Nouvelle-Calédonie. Elle vit aujourd’hui entre le département de la Loire et Mayotte dans l’Océan Indien. Son travail s’articule autour de vidéos, de textes, de dessins et d’installations. Elle propose une recherche sur l’histoire de la fleur d’ylang-ylang, arbre arrivé d’Asie du Sud-est dans un contexte colonial particulier. Cette espèce est liée à l’expansion commerciale, à la monoculture mais aussi travail forcé ayant déterminé le destin des populations agricoles déplacées de l’Indonésie vers la Nouvelle Calédonie, dont la famille de Nathalie Muchamad. L’artiste invite Jean-François Boclé et Minia Bibiany à montrer leur vidéo « AS.SAU.PA.MAR », qui est le nom d’une association pour la protection de l’environnement et des mouvements culturels en Guadeloupe.

Johan Sordelet est un artiste Français né en 1986. Il vit et travaille à Fontaine. Ses recherches plastiques posent de manière récurrente la question du minoritaire. Au Vog il présente une installation, une série de dessins et des vidéos qui s’inspirent de la littérature et de micro-récits, afin de questionner notre rapport au genre ainsi que les liens entre art et engagement politique.

Avec leurs travaux, Johan Sordelet et Nathalie Muchamad, mettent en lumière et racontent des moments invisibilisés de l’Histoire en utilisant différents types de récits et de supports.

  • Retrouvez le podcast du café-discussion avec les artistes Nathalie Muchamad et Johan Sordelet, animé par Malika Ung autour des minorités invisibles ici . Dans le cadre du projet « Rhizome en outre mer », en partenariat avec Radio campus Grenoble et Grenoble-Alpes Métropole.

Quelques images de l’exposition :

Posté dans Expositions0 Comments

Emilie Chaumet « Vue d’en haut, tout semblait si fragile » | Imprimer cet article

Emile Chaumet

Vue d’en haut, tout semblait si fragile

du 11 septembre au 6 novembre 2021

En fonction des conditions sanitaires les dates sont susceptibles d’évoluer

Emilie Chaumet est une artiste née en 1983, qui vit et travaille à Grenoble. Issue d’une formation aux Beaux-Arts de Tours, elle a mis en place un langage plastique singulier. Le textile est son medium de prédilection et l’intérêt qu’elle lui porte s’ancre dans un héritage familial.

L’artiste présente au Vog un ensemble d’œuvres liées à la nature, au paysage, au mouvement. Le titre de l’exposition nous éclaire d’ailleurs à ce sujet : « Vue d’en haut », comme des cartographies que ses broderies, ses dessins à l’encre nous évoquent. « Tout semblait si fragile », peut-être parce qu’en proposant des sculptures molles, elle augmente la difficulté d’ériger, de façonner. Cela donne un côté « précaire » aux installations où l’idée du fragile, de l’instable, invite à une quête d’équilibre, à une recherche collective. L’artiste tient à ce que l’on se questionne sur notre environnement, la manière dont il nous touche et dont nous l’appréhendons.

Emilie Chaumet convoque notre regard bien sûr, mais ce sont aussi les mains du spectateur qui sont invitées à manipuler ses sculptures. La place de la main et donc du geste, est essentielle dans sa pratique. Combinant points et traits faisant liens,elle brode comme elle dessine, et inversement. L’artiste envisage cette exposition comme un parcours, une balade où les formes, les images proposées s’offrent à nous telles des plaques sensibles et poétiques.

Posté dans Expositions0 Comments

  • Abonnez vous au flux RSS

Infos pratiques

 

VOG Fontaine

10 avenue Aristide Briand
38600 Fontaine
06.73.21.46.67
vog@ville-fontaine.fr


Le Vog est actuellement fermé au public

Horaires d’ouverture :
du mercredi au samedi de 15h à 18h

Visite commentée de l’exposition tous les samedis à 15h00 / Entrée libre et sans inscription.
 

Visite commentée pour les groupes :
du mardi au samedi toute la journée, sur rendez-vous.

Sur place, pour les enfants, retrouvez la carte du petit visiteur. Pour une visite sous forme de jeux. A faire seule ou en famille !

Entrée libre
Accès :

Visite et règles sanitaires

Pass sanitaire obligatoire pour rentrer dans l’espace d’exposition

Exposition à venir

Exposition collective Portrait serré sur le street art – collection Pierre Gevaux

du 21 mai au 8 juillet

Dans le cadre du street art fest Grenobe Alpes 2022.

 

Donnez-vous votre avis !

Evenements

>Vernissage de l’exposition :
Samedi 21 mai à 16h

>Rencontre avec le collectionneur Pierre Gevaux le 28 mai et le 2 juillet à 16h30, pour une visite de l’exposition qui sera suivie d’un échange.

>Atelier d’écriture « Portrait au bic », avec Aude Fabulet, samedi 4 juin de 16h30 à 18h30. Sur inscription.

> Atelier d’arts plastiques samedi 11 juin de 15h à 17h, avec l’artiste The Street Yeti : création de tampons en pomme de terre pour la réalistation d’un tote bag à emporter chez soi.
Sur inscription.

>Conférence d’histoire de l’art jeudi 16 juin à 18h, « Portrait exercice de style », animé par Fabrice Nesta.

> Temps musical par les élèves pianistes de l’école de musique de Fontaine « Le piano imaginaire », pour voir les oeuvres autrements, samedi 18 juin à 17h.

> Visites commentées de l’exposition par une médiatrice culturelle le samedi à 15h. Pour les groupes sur rendez-vous du mardi au samedi .

Le VOG a sa page Facebook

Code QR

code qr vog
A scanner avec MobileTag ou Barcode Scanner.