Archive | Expositions


Yveline Loiseur « Les horizons pâlis » | Imprimer cet article

Yveline Loiseur

Les horizons pâlis

Exposition dans le cadre du Mois de la Photo


Du 2 décembre 2020 au 23 janvier 2021

En fonction des conditions sanitaires les dates sont susceptibles d’évoluer


Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, Yveline Loiseur vit et travaille à Lyon. Elle développe un travail photographique incluant l’installation, le livre d’artiste et l’album jeunesse. Dans son travail, elle mêle photographie documentaire et mise en scène. Elle explore les notions de temps, de passage, de mémoire, d’absence et de disparition, dessinant une géographie sinueuse entre histoire collective, expérience individuelle et souvenir d’enfance. Elle s’intéresse particulièrement à la représentation de la figure humaine au sein d’espaces de vie collective : espace public urbain, hôpital, logement social, école, famille.

Au Vog elle présente plusieurs séries de photographies réunies sous le titre Les horizons pâlis, titre emprunté au poème de Stéphane Mallarmé : les Fleurs. Il évoque au travers de portraits de fleurs la création poétique et la question du temps qui passe. 

Les tonalités générales de l’exposition sont entre le blanc et le gris, une réduction des couleurs qui évoque l’oubli, l’incertitude de la mémoire et des souvenirs. Face à ces différentes séries, travaillées avec minutie, le spectateur est devant des scènes de théâtre figées. Elle multiplie les détails et les indices pour interroger notre mémoire personnelle et commune. L’artiste nous invite à reconstruire une fiction à partir de ce que nous avons sous les yeux.

Posté dans Expositions0 Comments

Chloé Devanne Langlais « Prends ce récif pour barricade » | Imprimer cet article

Chloé Devanne Langlais

Prends ce récif pour barricade

du 10 septembre au 31 octobre

Vernissage jeudi 10 septembre à 18h30, en présence de l’artiste

Chloé Devanne Langlais est une artiste française née en 1994. Elle vit et travaille entre Grenoble et Lyon. Son travail s’articule de manière générale autour des nouvelles technologies, qu’elle détourne et qui semblent parfois devenir des trésors archéologiques. Elle réalise des installations qui assemblent des éléments provenant de milieux différents, des souvenirs de voyages qu’on lui rapporte ou des objets récupèrés ou fabriqués par ses soins.

Au Vog elle présente une série d’installations interactives réunies sous le titre « Prends ce récif pour barricade ». Aujourd’hui, les êtres humains cherchent à rester en contact tout en étant à distance et se projettent dans le monde virtuel. Ils créaient de nombreux objets pour y avoir accès, qui viennent témoigner d’une recherche de nouveaux lieux de vies digitaux, sans contact ni distance et sans contrainte du corps et de la matière.

Chaque installation mêle plusieurs éléments : une base sculpturale, une intervention vidéo ou sonore et une forte interactivité avec le spectateur, sans qui certaine pièces ne prennent pas vie. L’artiste questionne la position du corps dans le développement des nouvelles technologies, mais aussi comment il s’adapte physiquement à elles.

Elle nous invite à imaginer le monde d’après, en partant du principe que celui dans lequel nous vivons est proche de l’écroulement. Cette exposition propose de prendre du recul sur la manière dont nous utilisons les nouvelles technologies et comment nous vivons avec elles.

Quelques images de l’exposition :

Posté dans Expositions0 Comments

Exposition estivale | Imprimer cet article

Pendant la période de fermeture temporaire au public, le Vog vous propose une exposition dans ses vitrines ! Vous trouverez :

  • les photographies des événements qui ponctuent les expositions du Vog ( Atelier d’écriture, d’arts plastiques, conférence d’histoire de l’art, rencontre avec les artistes etc. ). Ces animations sont gratuites et ouvertes à toutes et tous !

  • Les images réalisées par les participants de l’appel à photographies, sur la thématique du confinement/quotidien.

Avec les clichés de Clara Goubault « s’en sortir, sans sortir », qui propose une sélection d’images réalisées pendant toute la période du confinement. Sur les réseaux sociaux, elle poste chaque jour une photographie accompagnée d’une légende. Elle raconte le confinement d’une manière très intime et personnelle. Ses images mise en scène, montre le quotidien pendant le confinement, avec ses doutes, ses moments de joies et de peines.

Vous retrouverez une image d’Elise et un collage de Lölö « le temps suspendu », réalisé à partir d’anciens catalogues d’exposition du Vog.

  • Enfin, les masques et les portraits des participants à l’atelier de création, qui a eu lieu au Vog, pour le carnaval 2020 !

Posté dans Expositions0 Comments

Vog – spécial confinement | Imprimer cet article

Le Vog est actuellement fermé au public jusqu’à nouvel ordre ! Mais, nous ne vous oublions pas. Nous mettons différentes actions en place, pour rester en contact avec vous et pour continuer à faire vivre le centre d’art de manière virtuelle !

Pendant la période de confinement le Vog vous envoie un mail par semaine avec des idées d’ateliers créatifs, des nouvelles des artistes et des liens vers d’autres sites internets ! Pour vous inscrire à la newsletter, envoyez votre mail à vog@ville-fontaine.fr

Visite virtuelle de l’exposition de Marie-Anita Gaube « Passeurs » :

Marie-Anita Gaube est une artiste française, née en 1986. Elle vit et travaille à Biziat dans l’Ain.Ses peintures sont construites comme des collages et ressemblent à des rêves où plusieurs mondes se côtoient et parfois se mélangent. Elle représente des « théâtres » étranges où certains indices questionnent la scène qui se déroule. L’exposition réunie une série de tableaux sous le titre Passeurs.Le passeur assure la transition d’une « charge » entre deux mondes. Il est la liaison entre les espaces communs et imaginaires qui se côtoient dans chacune des oeuvres. Il nous guide entre notre monde intérieur, notre perception de la réalité et ce qui est représenté dans les toiles. Le passeur accompagne une transformation, une métamorphose. Il est une invitation à se laisser porter et à décloisonner son regard. Une fois cet effort fait, notre esprit est libre de déformer les images qu’il voit pour en créer d’autres. Il peut alors expérimenter la nouveauté, la création et le rêve. Les toiles de l’artiste, sont oniriques au premier regard, souvent idylliques mais traduisent une certaine intranquillité, accentuée par les jeux de composition et la couleur (au ton parfois acides) posée sans remord.L’imagination est essentielle dans la vie de tous les jours. Elle permet de réfléchir, trouver des solutions, prendre du recul ou plus simplement rêver. Il faut la faire travailler ou la contrarier, pour la développer toujours plus. C’est un exercice que nous propose Marie-Anita Gaube avec cette exposition.

Visite commentée de l’exposition ici :

Si vous avez des questions sur l’exposition n’hésitez pas à me contacter : vog@ville-fontaine.eu

« The Head Cornerstone » est aussi le titre d’une chanson de Bob Marley, où il chante que les personnes rejettent souvent les choses qui leurs sont nécessaires. La pierre angulaire (The head cornerstone ), désigne la personne qui sert de pilier. En terme architecturale, c’est une pierre qui fait l’angle. Une métaphore biblique en ferait la pièce maîtresse du bâtiment. Dans ce tableau, l’artiste nous invite peut-être à réfléchir à quels choses sont nécessaires pour nous et de cette manière, nous aider à construire notre utopie.

« Erwartung » / l’Attente, est le titre de cette oeuvre de Marie-Anita Gaube !Elle fait référence au livre de Roland Barthes « Fragments d’un discours amoureux ». Ce livre analyse le langage de l’amour. Il est sous forme de dictionnaire des sentiments ou d’abécédaire. Nous sommes invités à piocher des fragments d’histoire ou de réflexions, liés à un mot ou une expression du discours amoureux.

Le texte complet ici

L’œuvre « Hug » de Marie-Anita Gaube, est un collage de plusieurs aquarelles, ce qui définit bien sa façon de travailler. Ses peintures son construites comme des collages ! Elle s’inspire d’images qui viennent de sources différentes, qu’elle assemble pour construire ses peintures. Ici, On voit deux personnages, il y a un qui nous regarde et qui porte un masque. C’est Tlaloc, le dieu aztèque de la pluie. Il fait un calin à une personne que nous voyons de dos et qui est en transition vers un monde utopique !Mais dans quel monde utopique le dieu de la pluie pourrait-il nous emmener ?

L’oeuvre « Seekers » ou Chercheurs de Marie-Anita Gaube, est un tableau qui évoque l’idée de quitter un monde chaotique pour aller vers notre monde utopique.
Il est découpé en trois parties. La première à droite, représente un univers dur et tourmenté
Au centre, on voit des personnages qui quittent cet univers pour aller à la recherche de leur utopie. Le chemin pour l’atteindre se trouve sur la gauche de la toile et le personnage avec le pantalon rouge indique peut-être sa direction. Le monde utopique est probablement quelque part derrière le grillage où le paysage semble plus paisible. C’est à nous de l’imaginer !

 L’oeuvre « Passeur » a le même titre que celui de l’exposition mais au singulier. Le passeur est au premier plan et porte un masque qui est celui du dieu du vent Aztèque Ehecatl. Dans ses mains, il tient une barque rouge avec des personnages à l’intérieur. Il va peut-être poser cette embarcation sur l’eau et souffler, pour lui faire traverser la rive et aider les personnages à aller vers un monde utopique.

Au deuxième plan, une barque est aussi représentée, elle semble avoir traversé le fleuve.

Est ce que ce sont les mêmes personnages ? Ou d’autres, qui veulent aussi quitter ce monde pour aller vers un ailleurs ?

Si ce passeur n’est pas présent, les bateaux ne peuvent peut-être pas traverser parce qu’il n’y a pas de vent. L’artiste fait référence au mythe de Charon.

« Passeurs confinés »

Atelier d’écriture, avec la complicité de la médiathèque Paul Eluard


Les peintures de l’artiste Marie-Anita Gaube représentent des personnages en transit. Ils partent d’un monde pour aller vers un nouvel ailleurs, encore inconnu. A nous d’imaginer où ils vont ! Selon l’artiste, ils se dirigent vers un univers utopique, à construire…En ce moment, confinés chez nous, nous sommes en train de passer vers un monde qui ne sera sûrement plus comme celui que nous avons quitté récemment. Vers quel avenir allons nous ? comment l’imaginer ? comment se projeter vers demain ?Choisissez une ou plusieurs images de l’exposition de Marie-Anita Gaube

Racontez, imaginez, décrivez la destination de ces personnages ? Qui sont-ils ? D’où partent-ils ? Que leur est-il arrivé ? où vont-ils ?

> Vous pouvez écrire vos textes au format .doc .odt ou .PDF

> Sur vos textes indiquez nous le titre de(s) image(s) que vous avez choisi(es), ainsi que votre nom, prénom, numéro de téléphone et adresse mail.

> Les textes sont à envoyer au plus tard le 15 avril à vog@ville-fontaine.fr

> Pour la restitution, nous vous proposerons une date de soirée lecture/ partage de vos textes au Vog, pour fêter la fin du confinement et se retrouver pour rêver ensemble. > Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter à vog@ville-fontaine.frMerci et bon courage à tous

Retrouvez les textes écrits par nos participants ici

Retrouvez les dossiers pédagogiques des anciennes expositions

pour en savoir plus sur l’histoire de l’art et pour réaliser des ateliers d’arts plastiques !

Vous pouvez m’envoyer vos réalisations plastiques à : vog@ville-fontaine.fr ou par we-transfert !

Les créations seront exposées pendant la période de fermeture estivale sur les vitres du Vog.

Appel à photographies

Est-ce que vous connaissez le travail de l’artiste Richard Billingham « Ray’s a Laugh » ? Cet artiste a pris en photographie sa vie de famille. Ce sont des images qui sont presque toutes produites en intérieur. Il n’y a pas de poses, pas de filtres, juste des images prises sur le vif ! Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Les photographies de Nick Waplington « Living room », sont-elles aussi produites à huis clos. Cet artiste a passé quatre années à photographier la vie quotidienne de deux familles issues de classe ouvrière anglaise. Les personnages ne posent pas et il nous plonge dans l’intimité des familles. Pour en savoir plus cliquez ici ou pour aller vers le site internet de l’artiste c’est ici.

Si ces deux travaux vous inspire et que vous produisez des images de votre confinement/quotidien, vous pouvez les envoyer par mail ou we-transfert à vog@ville-fontaine.

Toutes les productions que vous m’enverrez seront exposées sur les vitres du Vog pendant la fermeture, entre juillet et août !

Liens utiles

  • Est ce que vous connaissez Gallica ? La bibliothèque en ligne, de la Bibliothèque Nationale de France et de ses partenaires ! Vous y trouvez, des livres, des affiches, des dessins, de la musique, des jeux etc….
  • « Mon oeil », est une web-série conçue pour les enfants à partir de 5 ans par le centre Pompidou. Elle permet aux petits d’aborder l’art et les oeuvres du centre Pompidou.
  • Le virtual dream center, est un centre d’art virtuel. Téléchargez l’application sur votre ordinateur et vous pourrez visiter les expositions comme si vous étiez au musée !
  • La carte des utopies concrètes, représente toutes les utopies qui ont été réalisé dans le monde, pour que les alternatives se rencontrent ! Vous trouverez aussi sur ce site des textes, des sites internets et pleins d’autres choses pour voir le monde différemment !

Liens musicaux

Pour chacune de ses expositions le Vog accueil un petit concert. Vous trouverez des liens vers la musique que produisent ces artistes.

Liens et informations à destination des artistes

  • Le site AC//RA, recense un bon nombre de liens qui énoncent les mesures prisent par le gouvernement pour faire face à la crise provoquée par le Coronavirus.
  • Les mesures de soutiens du CNAP, face au Coronavirus.
  • La maison des artistes, recense les mesures prises pour les artistes
  • Répondez aux enquêtes menées par la FRAAP, ou le CIPAC, pour prendre la mesure des conséquences du Coronavirus sur votre activité artistique.

Posté dans Expositions0 Comments

  • Abonnez vous au flux RSS

Infos pratiques

 

VOG Fontaine

10 avenue Aristide Briand
38600 Fontaine
04.76.27.67.64
vog@ville-fontaine.fr

Horaires d’ouverture :
Le Vog est actuellement fermé aux publics!
Ré-ouverture des portes pour l’exposition d’Yveline Loiseur « Les horizons pâlis », dès que les conditions sanitaires le permettront.

Visite commentée de l’exposition tous les samedis à 15h30 / Entrée libre et sans inscription.

Visite commentée pour les groupes :
du mardi au samedi toute la journée, sur rendez-vous.

Sur place, pour les enfants, retrouvez la carte du petit visiteur. Pour une visite sous forme de jeux. A faire seule ou en famille !

Entrée libre
Accès :

Visite et règles sanitaires

– Le port du masque est obligatoire pendant la visite, à partir de 11 ans.

– Lavez vous les mains dès l’entrée dans le centre d’art, du gel hydroalcoolique est à disposition.

-Respectez les gestes barrières et une distance physique d’un mètre.

Prochaine exposition

Yveline Loiseur Les horizons pâlis
Ouverture dès que les conditions sanitaires le permettront.
Dans le cadre du Mois de la Photo 2020

Evènements

A venir !

Le VOG a sa page Facebook

Code QR

code qr vog
A scanner avec MobileTag ou Barcode Scanner.