Archive | Expositions


Folly Afahounko au Vog | Imprimer cet article

Du 13 janvier au 19 février 2011.

Ce jeune artiste d’origine togolaise nous donne à voir des photographies de grand format dont la thématique est celle du regard de l’autre, notamment du regard du blanc sur la négritude mais également l’inverse. Cette thématique recouvre celle d’autres musées de l’agglomération ; notamment le musée dauphinois qui met en place une exposition intitulée « Que doit l’Europe à l’Afrique ? ». Avec une pointe d’humour et le regard acéré, Folly Afahounko revisite l’imagerie populaire. Il s’attaque aux scènes de la vie quotidienne. Il réalise la photographie pour saisir sur le vif les images d ‘Epinal d’aujourd’hui.

Catalogue de l’exposition

Dossier de presse

 

Posté dans Expositions0 Comments

Camila Oliveira Fairclough au VOG | Imprimer cet article

L’artiste d’origine brésilienne Camila Oliveira Fairclough expose ses oeuvres au VOG du 4 novembre au 18 décembre 2010.

L’art de Camila Oliveira Fairchlough, artiste brésilienne qui vit et travaille à Paris, associe  minimalisme de ses éléments, subtilité  des associations et des couleurs et emprunts à des éléments du réel. Mais si sa peinture se limite à un jeu de formes élémentaires et épurées, à l’instar du minimalisme américain, elle se caractérise par l’extrême économie des moyens mis en œuvre. Cette simplification place le regardeur dans des ambigüités constitutives de son travail où la toile vierge trouve toute son importance. En effet, Le blanc de la toile, très présent, est juste animé par quelques aplats de couleurs, souvent d’une stricte géométrie. Cependant, sa peinture n’en reste pas moins à cette lisière où la figure géométrique est écho de notre environnement. Les compositions conservent une indéniable portée iconique. Camila Oliveira Fairchlough crée des motifs graphiques réduits à l’essentiel, simples découpes élémentaires qui se dessinent alternativement, soit en plein, soit en creux, selon que la surface peinte détermine la figure ou qu’elle en délimite les contours dans un total renversement de valeurs. La matérialité qui s’en dégage intéresse d’autant plus l’artiste qu’elle crée l’ambivalence. Ainsi le tableau devient tableau et peinture, fond et forme.

Évocations abstraites, plus que représentations concrètes, ses motifs graphiques apparaissent comme des symboles manifestes d’une nouvelle signalétique à déchiffrer, quand il ne s’agit pas directement de signes conventionnels, arithmétiques ou typographiques, tels ces guillemets ouvrant sur la vacuité du blanc de la toile. Ou, au contraire,  sur une narration potentielle.

En ce sens, l’art de Camila Oliveira Fairchlough se rapproche aussi du Pop Art à travers l’utilisation de codes visuels communs au plus grand nombre. Cependant, c’est avec un haut degré de formalisme que le jeu de formes et de couleurs prime sur la figuration, jusque dans le choix du format. Son œuvre, d’une grande rigueur donc,  garde néanmoins un caractère ludique, nous  offrant  des  énigmes  visuelles à partir d’éléments qui, tout en nous paraissant proches, mettent à l’épreuve la sagacité du regardeur.

Catalogue de l’exposition

Dossier pédagogique

Posté dans Expositions0 Comments

Olivier Nottellet au VOG | Imprimer cet article

L’exposition proposée par Olivier Nottellet, « J’y pense et puis j’oublie« , tend à mettre en jeu la perception du corps dans l’espace. Une Peinture monumentale, jouant sur l’architecture du lieu, se déroule sur les murs du Vog. Le visiteur pénètre ainsi dans un univers noir et blanc, comme projeté dans une dimension parallèle, dans laquelle ses repères s’évanouissent.

Cette interrogation sur l’espace est mise en abîme par la présence de caméras de surveillance qui le filment sous différents angles. Ce dispositif vise à solliciter notre mémoire visuelle et à faire en sorte que surveillance, représentation et fiction fondent une expérience unique.

Au terme de la visite, de grands tableaux noirs invitent le visiteur à retranscrire d’un trait de craie une impression, qui, à peine ressentie, se trouve déjà brouillée par les captations vidéos diffusées dans la pièce.

Comme le laisse entendre le titre de l’exposition : « J’y pense, puis j’oublie », Olivier Nottellet teste nos capacités mémorielles et met en concurrence souvenir direct et observation médiatisée.

Ses œuvres se distinguent par leur caractère éphémère. Pourtant, leur contenu est susceptible de toucher tout le monde, ce qui leur confère une portée universelle. C’est là tout l’intérêt du travail d’ Olivier Nottellet.

Yannick Boulard, Maire de Fontaine

Edouard Schoene, Adjoint à la culture

Dossier de presse

Catalogue de l’exposition

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté dans Expositions0 Comments

Eric Hurtado au VOG | Imprimer cet article

Le travail d’Eric Hurtado tend vers une approche renouvelée de la photographie. Celle-ci ne se présente plus simplement comme un enregistrement du réel, mais devient le support d’une recherche plastique et sensible.

Réalisées dans l’obscurité, avec un temps de pose très long, ces images font ressortir ce qui d’ordinaire n’est pas perceptible : certains détails, certaines couleurs, quasi phosphorescentes, ou encore une lumière particulière… Autant d’éléments qui contribuent à donner une matérialité picturale à la photographie. Car c’est bien de cela dont il s’agit. En travaillant la lumière, en jouant avec les couleurs, en créant de la matière, Eric Hurtado nous donne à voir de véritables tableaux photographiques. Le cadrage serré et rapproché abolit toute perspective et fait basculer le sujet dans l’abstraction. Les parois d’une grotte, les feuilles d’un arbre ou encore un rideau de scène se détachent du réel pour devenir les objets d’une expérience esthétique.

Peu à peu, on cesse de s’interroger sur ce que l’on voit pour simplement s’attacher à la multitude de formes et de couleurs qui s’offrent à notre regard. De même, l’usage du grand format immerge totalement le regardeur qui ère en solitaire dans ces environnements redevenus sauvages, comme l’artiste l’a fait avant lui.

Dans ces tableaux photographiques, l’obscurité prend autant d’importance que la lumière, peut-être même plus. C’est par elle que les formes deviennent visibles, par elles que les couleurs se révèlent. Elle redonne à la nature sa force obscure, de même qu’elle pousse le regardeur à évoluer constamment entre l’ombre et la lumière.

Ainsi, Eric Hurtado nous propose une nouvelle perception non seulement de la nature, mais de chaque chose qui nous entoure. Et, à travers ses images toujours empruntes de mystère, nous invite à contempler quelque chose de l’ordre de l’indicible, voire de mystique.

Dossier de presse

Catalogue de l’exposition

Posté dans Expositions0 Comments

  • Abonnez vous au flux RSS

Infos pratiques

 

VOG Fontaine

10 avenue Aristide Briand
38600 Fontaine
06.73.21.46.67
vog@ville-fontaine.fr

Horaires d’ouverture :
du mercredi au samedi de 14h à 18h

Visite commentée de l’exposition tous les samedis à 15h30 / Entrée libre et sans inscription.

Visite commentée pour les groupes :
du mardi au samedi toute la journée, sur rendez-vous.

Sur place, pour les enfants, retrouvez la carte du petit visiteur. Pour une visite sous forme de jeux. A faire seule ou en famille !

Entrée libre
Accès :

Visite et règles sanitaires

– Le port du masque est obligatoire pendant la visite, à partir de 6 ans.

– Lavez vous les mains dès l’entrée dans le centre d’art, du gel hydroalcoolique est à disposition.

-Respectez les gestes barrières et une distance physique d’un mètre.

– Limite de 6 personnes en même temps dans le Vog

Exposition

Johann Rivat Prométhée aux enfers
du 18 février au 24 avril 2021

Evenements

La liste et le maintien des événements sont susceptibles de changer en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Vernissage:
samedi 20 février à 16h

Soirée Diaporama :
Organisée par le Mois de la Photo, samedi 27 mars à 16h. Découverte de différentes approches photographiques qui traitent de la mémoire, à travers un diaporama d’artistes qui exposent pour le Mois de la Photo.

Atelier d’écriture :
Samedi 13 mars de 15h à 17h, pour adulte. En collaboration avec la médiathèque Paul Eluard. Sur inscription auprès du Vog par mail à vog@ville-fontaine.fr.

Conférence d’histoire de l’art :
samedi 10 avril à 15h30, par Fabrice Nesta.

Rencontre avec l’artiste :
Samedi 17 avril à 15h00. Johann Rivat fera une visite commentée de son exposition qui sera suivie d’un échange.

Petit concert :
Samedi 24 avril à 16h00, Bonbon Bourdon une performance sonore contemplative de François Thollet à la voix et à l’orgue arrangés (kaos pad, RC505, disto, delay..), destinée aux siestes musicales, au soins thérapeutiques, à la méditation.

Le VOG a sa page Facebook

Code QR

code qr vog
A scanner avec MobileTag ou Barcode Scanner.